Déniv

Entraînement à la course de montagne à La Réunion
 
AccueilFAQCalendrierS'enregistrerRechercherMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 UTMB 2008 26h44

Aller en bas 
AuteurMessage
Thierry

avatar

Nombre de messages : 213
Age : 50
Localisation : Saint Denis
Groupe Déniv' : Rouge
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: UTMB 2008 26h44   Mer 10 Sep - 1:48

Code UTMB, planète Ultra trail

Aller je l’avoue mon objectif perso se situai entre 23 et 24h, autant dire un top 10 voir les 5, le plateau est immense on peut penser à 50% d’abandons dans la bataille, il reste tout de même du beau linge pour le finish et des places tant enviées.

Vendredi 29 aout 18h00, je suis encore allongé dans l’herbe entre l’église et la maison de la montagne, j’essaye de contenir une certaine pression, puis 15’ avant le départ je me décide enfin, à rentrer dans les rangs sur la 3ème ligne et puis c’est la libération sur un gong. Je décide de vraiment gérer ce départ et de ne pas se faire aspiré en s’hydratant bien mais pas d’alimentation dans la première heure, je me retrouve peut être entre la 60 et la 100èmeplace, peux importe je veux bien passé la nuit .
Bien sur j’ai un tableau de mes temps de passages à chaque point de contrôle mais l’objectif était surtout d’établir les recharges en boissons, courir à la sensation en passant Courmayeur de nuit, je n’ai pas volontairement déclenché mon chrono, seul l’heure m’ait indiqué, j’ai aussi pour la première fois embarqué des bâtons dans mon sac dès le départ, je les utiliserai dès le col de Voza pour les montées. Saint Gervais, les Contamines, la foule, ne pas s’emballer malgré la folie des encouragements qui me traverse la peau, hasard je me retrouve bien souvent dans la foulée d’un copain, Bertrand COCHARD mais aussi celle de Jens LUKAS sans rien cherché d’autre que mon allure.

Quelques mètres avant Notre dame de La Gorge je pose mon sac à terre pour me changer rapidement avec une polaire sous mon maillot, pour entamer au chaud la plus longue ascension de la course, le col du Bonhomme. La Balme, tout se passe bien une petite soupe avec les bénévoles bien motivés eux aussi, puis je repars dans le noir guidait par ma lampe frontale et celle des autres qui sillonnent et scintillent dans une montagne en ombre du ciel.

Ne pas prendre froid, ne pas prendre froid, mais pour le moment ce n’ai pas le cas, même pas besoin des gants pour toute la nuit. Descente sur Les Chapieux tranquille, 3 ou 4’ de pause et direction l’Italie par le col de La Seigne, une montée que je gère aussi mais habituellement je grimpe un peux plus vite que cela, tant pis j’ai tendance à mieux descendre cette année, les gels ne passent pas trop bien et je décide de m’alimenter uniquement par ma boisson glucidique, picorer quelques aliments sur les ravitos, 2 Green Magma toute les 2 heures alterné aussi toute les 2 heures avec 2 comprimés de BCAA.
Une belle relance dans la fraicheur du lac Combal et remonté par l’arrête mont Favre, tout vas bien et je dirige à bonne allure vers Courmayeur par le col Chécrouit.

5h10 j’arrive pour la première fois dans la nuit à Courmayeur, je perçois mon sac assistance et m’accorde 15’ environ de pause pour me changer complètement, me masser très légèrement les jambes. Je n’ai aucune assistance extérieure sur cette course et je repars dans la foulée de Karine Herry après avoir reçu les encouragements de son mari Bruno et Guillaume Lenormand vainqueur de la CCC qui est revenu à son point de départ pour en vivre une autre course avec le team Quechua.
Nouvel obstacle en vue la montée du refuge Bertone, très vite je lâche Karine et ressens un passage à vide avec une grosse fatigue, peut être que je me suis arrêté trop longtemps, bref je lutte il me reste environ 100m D+ et sur une pierre dans un virage alors que le jour se lève, je m’allonge pour une micro sieste de je ne sais combien de temps exactement mais très réparatrice, 2 ou 3 coureurs sont passé peut importe si une bonne allure reviens il y aura bien le temps de les retrouvés, je ne connais toujours pas mon classement précis et pense être dans les 50.

Doucement, de bonne sensations reviennent et je redouble des concurrents, il fait bien jour mais le soleil est loin de me chauffer le dos sur un magnifique balcon Italien face au massif du Mont Blanc et ses glaciers qui dégueule lentement les pentes. Dommage je n’ai pas vraiment le temps d’apprécier le site, je double Karine qui n’a pas l’air très bien et l’encourage à tenir bon. Descente sur Arnuva je retrouve au hasard un bénévole avec qui j’ai mangé à sa table quelques jours auparavant au site de Vaudagne, pas vraiment le temps de bavarder que je repars en me disant que le top 10 est toujours possible.
Début d’un nouveau col celui du grand col Ferret pour le passage en Suisse, un spectateur me suis puis amorce une conversation au bout de 2’, salut Thierry c’est Phil d’Ultrafondu, nous nous connaissons déjà à travers quelques mail et c’est très sympa, je crois que c’est surtout un grand malin pour bien ressentir les coureurs en plein dans l’action au cœur de la course, nous échangeons différentes expériences pendant environ 20’, je n’ai pas l’impression d’être dans une course, merci pour ce moment Phil, puis il me laisse terminer la monté.
Vient ensuite une longue descente, la plus longue de la course ou il faut tenir la relance sans entamer les quadriceps, je gagne 3 ou 4 places et arrive à La Fouly dans une grosse chaleur, nouveau mot d’ordre, se rafraichir le plus possible à tout les point d’eau en trempant ma casquette dans les ruisseaux.

Praz de Fort, un décor de maquette, tout est ranger au cordon, le bois parait pour l’hiver, vient la montée sur Champex qui me semble interminable et pourtant ce n’est pas une grosse difficulté mais à chaque fois que je croise une personne je demande si c’est encore long. Enfin Champex, 2ème base vie, j’attrape mon sac qui est déjà prêt et que me tend un bénévole, une nouvelle fois je me change et masse légèrement mes jambes pour un nouveau départ après 15’ d’arrêt.
Décollage de Champex, je traverse la ville en marchand, petit passage à vide et il faut gérer aussi la chaleur, arrive la montée sur Bovine ou je perdrai mon 2ème éclat, à bout de force après 30’ d’ascension je m’assois sur le bord du sentier, pose ma tète sur les genoux et m’accorde une nouvelle micro sieste, dont je ne saurai jamais le temps exact aussi. Je me relève et redémarre doucement encore endormi, 2 coureurs son passé en prenant soin de mes nouvelles. Je pense à ma famille et aux personnes qui me suivent de loin et de près derrière leur PC à La Réunion et en Normandie, qui doivent se demander ce qu’il m’arrive. Une fois au pointage au sommet je m’assois sur un banc au coté d’un coureur qui jeté l’éponge en se demandant de quel coté il va redescendre, je lui souhaite courage et le quitte pour la descente sur Trient.

Petit village Suisse tranquille, Trient et son pointage, l’an passé après mon abandon j’étais venu ici par le bus pour assister aux passages des coureurs et c’était vraiment la fête dans la nuit, bière et fromage fondu à flot avec annonce micro de chaque nom des coureurs et sa provenance, pour l’heure c’est encore bien calme nous somme en plein après midi, Dominique et Sandrine des copains de forums commence une discussion hors du temps et note mon numéro de téléphone pour le lendemain, je rencontre également Pascal un Dalon Réunionnais avec qui j’ai partagé plusieurs repas la semaine dernière, je lui demande des nouvelle de Fabrice PERIANAYAGOM, il me dit qu’il est environ une petite heure derrière.

Pascal décide de m’accompagner il veut rejoindre la France et ne sais pas vraiment sa route, je lui dis d’accord mais de prendre ses distances car il m’est interdit d’avoir un accompagnateur et que certain pourrait croire à un porteur d’eau. Monté sur Tseppes il accroche dans la première partie puis je le perds de vue, Catogne il me rejoint et part devant dans la descente, j’aurai doublai encore 2 ou 3 coureurs et j’ai un peux peur d’avoir une réclamation pour accompagnement alors qu’il m’a était d’aucune utilité si ce n’est une assistance morale et amicale. A l’approche de Vallorcine Pascal ralenti pour m’attendre, je lui dis assez fermement peut être que je ne le connais pas, ce qui par la suite le déstabilisera pour sa soirée, désolé Pascal.

A nouveau Sandrine et Domi sont ici, ils attendent une nouvelle fois leur poulain qui ne doit pas être très loin derrière moi, Bertrand COCHARD, quelques sourires et c’est l’assaut final pour la dernière grosse monté, c’est d’abord un faux plat montant jusqu’au col des Montets 1500m puis du sérieux avec La Tête Aux vents 2150m, j’ai un bon train et double sur mon chemin des participants de la Petite Trotte à Léon à 3 reprises, je doublerai aussi quelques coureurs qui accuse leur final dans un sommet ou je ne trouve pas la fin. Arrive enfin ce foutu pointage puis le dernier ravito de La Flégére ou je me prépare pour l’arrivée en sortant ma lampe pour bien repérer le balisage dans un premier temps puis s’éclairer dans la foret. Je range définitivement mes bâtons qui ne me servent plus depuis longtemps, un dernier bidon de boisson et go pour les 7 derniers kilos.

Malgré de grosses douleurs aux pieds à cause de multiples ampoules du très certainement à un mauvais choix de semelle, je donnerai tout ce que je peux dans cette descente d’un dénivelé négatif de 800m en restant tout de même prudent dans le passage des racines. A l’approche du chalet de La Floria je double un coureur et lui demande s’il fait parti de la PTL, aucune réponse et il accroche mon rythme, à plusieurs reprise j’accélère l’allure mais j’entends toujours ses pas qui s’éloignent, jamais je ne me retournerai jusqu’à mon arrivée en pensant à l’éventualité d’un classement par équipe ou les place rentre en compte pour le classement. Finalement je ne révérai pas ce coureur, qu’il m’excuse de lui avoir volé cette place à laquelle il avait vraiment l’air de tenir.

j’arrive à la hauteur d’une station d’eau, je sais maintenant que je suis tout proche, j’accélère encore pour terminer sur la partie route et le dernier kilo aux environs de 16-17 km/h, un dernier signe de Bruno T. à 50m de la ligne puis c’est la fin d’une belle aventure, une longue préparation avec un super accueil de René Bachelard et l’organisation du Grand Raid qui m’a offert ce voyage et de francs applaudissements du public alors qu’il doit être un peut plus de 21h00.
Mon temps officiel 26h44, 29ème scratch, 9ème V1 et 11ème Français, soit 3h de plus que mon but, mais je n’ai vraiment rien à regretter, j’ai vraiment vécu cette course avec passion même s’il à fallu gérer deux gros passages à vide d’environ 30’, je me suis régalé pendant tout mon séjour de quinze jours à Chamonix et ses environs. Si il y a une prochaine fois, je pourrai tentai maintenant un départ plus rapide dans l’espoir de vivre 23 ou 24 heures de bonheur à gros régime et adopté une autre alimentation…

Mille merci à mes partenaires d’aventures, Eric Lacroix the coach, Pascal et Jean Christophe de Vinci énergies, Jean Celle de Grenn Magma, les produits Inkospor et Byocite, Franck, Valérie, David et leurs conseils en diététique sportive à la pharmacie de la cascade à Sainte Suzanne, le Team Quechua et ses Chaski d’une grande solidarité et pas de grosses têtes, le club Déniv pour leurs encouragements tout au long de l’année et leur bonne humeur, Sport Akileine, Patrick est son centre de remise en forme Dallele Sport, tout les coureurs, randonneurs Réunionnais(es) que j’ai croisé cette saison et qui croyait en moi, l’organisation de la course, les bénévoles et ceux que j’oubli... Mais en tout premier lieu à ma femme et mes enfants que j’ai du quitté quinze jours pour cette aventure Savoyarde autour du Mont Blanc.

Dossard 4022
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.DENIV.FR
Mi-K-L

avatar

Nombre de messages : 62
Age : 44
Localisation : St-Denis / Plaine des cafres
Groupe Déniv' : ORANGE
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Mer 10 Sep - 11:42

1 GRAND MERCI à toi Thierry (notre champion) pour ce CR...trop bel !!! Exclamation
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jcb

avatar

Nombre de messages : 113
Age : 47
Localisation : st-denis (La Réunion)
Groupe Déniv' : orange pressé
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Mer 10 Sep - 13:22

Merci à toi pour ce récit et à bientôt pour un podium à l'UTMB ;-)

jean-charles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.deniv.fr
Thierry

avatar

Nombre de messages : 213
Age : 50
Localisation : Saint Denis
Groupe Déniv' : Rouge
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Mer 10 Sep - 15:04

J-2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.DENIV.FR
mathieu

avatar

Nombre de messages : 145
Age : 42
Localisation : saint louis
Groupe Déniv' : orange
Date d'inscription : 06/11/2007

MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Jeu 11 Sep - 4:53

Bravo Thierry, je t'ai suivi (et les zot) belle course et beau récit merci !
Un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://triptrailreunion.over-blog.com/
domi78
Invité



MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Mer 24 Sep - 2:45

Salut Thierry,

Nous avons été ravis de te croiser à plusieurs reprises sur ce parcours exigeant.
On espérait secrètement te voir passer comme au GRR, à la lutte pour le podium.

Le WE fût court, à peine le temps de boire une bière.

Domi_la_dodo_lui_manque I love you
Revenir en haut Aller en bas
Thierry

avatar

Nombre de messages : 213
Age : 50
Localisation : Saint Denis
Groupe Déniv' : Rouge
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Mer 24 Sep - 9:27

domi78 a écrit:
Salut Thierry,

Nous avons été ravis de te croiser à plusieurs reprises sur ce parcours exigeant.
On espérait secrètement te voir passer comme au GRR, à la lutte pour le podium.

Le WE fût court, à peine le temps de boire une bière.

Domi_la_dodo_lui_manque I love you

Ben voilà domi78 elle est bien fraiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.DENIV.FR
Thierry

avatar

Nombre de messages : 213
Age : 50
Localisation : Saint Denis
Groupe Déniv' : Rouge
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Mer 24 Sep - 9:55

Quelques minutes après mon arrivée, que du bonheur après tant d’effort et de travail.

Ce n’est pas de la dodo dans mes bidons ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.DENIV.FR
pascalPenot



Nombre de messages : 304
Age : 53
Localisation : Saint Denis
Groupe Déniv' : Orange
Date d'inscription : 03/11/2007

MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Mar 7 Oct - 3:39

le reportage sport + UTMB disponible (merci aux kikouriens)

Si vous voyez à terre sur la ligne de départ "in ti boug chapo la paille", li dor pa, li prépare son mental!

http://ch.bouteille.free.fr/video/UTMB01.avi

bon grand ou semi raid à zot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thierry

avatar

Nombre de messages : 213
Age : 50
Localisation : Saint Denis
Groupe Déniv' : Rouge
Date d'inscription : 01/11/2007

MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   Mar 7 Oct - 16:00

Salut Pascal et merci pour le lien, je ne l’avais pas encore vu.
J’ajoute à mon récit ma petite vie d’avant course que j’avais noté pendant mon séjour (les jours ou j’avais envie entre deux sorties Dénivienne!!!) et quelques photos par la suite:

Chronique Pré UTMB

Dimanche 17/08/08
22h25 c’est le départ de La Réunion, décollage pour un voyage fatiguant.

Lundi 18/08/08
Escale de 1h à Toulouse puis arrivée à Lyon à 9h00, transfert à la gare Part Dieu , attente de 3h pour le départ du train et un voyage de plus de 4h00 avec encore une escale à Saint Gervais, bref je pose définitivement mes bagages d’environ 30 kilos dans mon logement à Chamonix que vers 18H00.
Je range rapidement mes affaires, quelques achats pour manger dans la soirée avant la fermeture des magasins, 1€22 les 12 pots de yaourts nature sans sucre et pourtant Chamonix ne dois pas être l’endroit premier prix ! Introuvable ce tarif au péi.
Enfin le temps d’un petit galop de 50’ dans la vallée de Chamonix. Retour au studio et je tombe dans les draps à 23h00.

Mardi 19/08/08
5h30 je me réveil, tout est calme, je regarde la carte IGN bien garnie ou il est difficile de choisi un parcours d’entrainement tellement le choix et grand. Finalement je ferai le plan de l’aiguille situé à 2300m d’altitude sur un parcours en boucle d’une montée suivi d’une descente, départ du parking du Grépon arrivée parking du Montenvers, 15kms et 1240 D+, bonnes sensations sans forcé la machine, FC max 171.
13h00 Je fais l’achat d’un pass pour 3 jours pour les téléphériques et commence avec la montée à l’aiguille du midi 3842m. Je resterai 3h la haut sur une terrasse à ouvrir grand les yeux sur la vallée blanche, le Mont Blanc, l’Aiguille verte, les Drus et autre cousins des sommets.
17h00 Je redescends par la benne à mi chemin au plan de l’aiguille et fais une petite ballade au lac Bleu 1 ou 2 kms sans dénivelé.
17h45 Il est temps de redescendre à Chamonix c’est la dernière benne et la météo devrai se dégrader.
18h00 Me revoilà aux 1035m et les premières goutes de pluie claquent sur le sol, en 2’ je suis rentré chez moi et un orage éclate. Je resterai tranquille pour la soirée.

Mercredi 20/08/08
5h30 Apparemment je suis rythmé à cette heure, coup d’œil rapide par la fenêtre, ouf il ne pleut pas, petit dej, lait de soja muesli miel, orange et thé.
6h30 Je me rends au départ pour le premier téléphérique de la journée pour les 3842m, mais pas de cabine pour le moment faute à la neige qu’il est tombé cette nuit la haut a + 2000m, 1 heure d’attente à bavarder avec deux jeunes alpinistes de la région Dijonnaise. Une fois à l’aiguille du midi il fait très froid mais le temps est super nous sommes au dessus d’une mer de nuages et je décide de passer du coté Italien toujours par un téléphérique qui mène à Hellbroner, environ 20’ de trajet magnifique au dessus de la vallée blanche entouré d’aiguilles et autres sommets à ne plus savoir de quel coté est le meilleur. Un petit café à la buvette italienne une rapide visite du musée sur l’historique des travaux et retour en France.
11h00 Je redescends sur Chamonix et passe voir un copain, qui tient un magasin de sport.
12h00 Retour au studio pour le déjeuner
13h00 Direction la gare SNCF pour rejoindre Argentière 15’ pour une nouvelle ascension en téléphérique mais cette fois c’est les grands Montets.
14h00 La météo est très belle et je me ballade sur les différentes terrasses puis descends des escaliers pour faire quelques pas dans la neige ou les Alpinistes prennent leur départ de course, je m’accorde un pause pour un petit thé et des gâteaux.
16h00 Je redescends au palier intermédiaire du téléphérique à Lognan pour une petite rando course de 50’ et un A/R au point de vue du glacier d’Argentière.
17h00 Retour à Argentière par la benne
17h20 Retour à Chamonix par le train et nouvelle visite à un copain traileur qui tiens un magasin de diététique bio et nous décidons de faire un petit footing ensemble
19h00 Footing avec Didier sur le début du parcours de l’UTMB jusqu’au pont des Houches et retour, 1h20, 12kms et de bons bavardages de la fête qui s’annonce…
20h30 retour au domicile, douche, repas, soupe de Quinoa, riz complet, un steak haché et quelques abricots secs, une tisane et au lit toujours vers 23h00

21/08/08
6h30 C’est la grasse matinée, petit déj, thé, lait de soja, céréales, miel, jus d’orange et c’est parti pour ma dernière journée du multipass des téléphérique de la compagnie du Mont Blanc. Objectif du jour le TMB, le tramway du Mont Blanc au départ de Le Fayet 584m au nid d’Aigle 2380m, beaucoup de touristes en famille, et il faut patienter environ 3h00 pour embarqué dans ce tramway. Je pic niquerai dans le parc thermal, un pain 200g aux figues et aux abricots, une soupe hyper protéiné, une carotte, une barre chocolaté et un thé, je n’avais pas prévu ce repas.
La monté sur deux rails et une crémaillère centrale ce fait en 1h00, j’arrive au terminus en début d’après midi.
14h30 Après une petite observation de la carte IGN, je choisi de me dirigé vers le gite des tètes rousses, le décor et minérale et me fait beaucoup pensé à la partie entre le gite et le piton des neiges mais la pente est plus raide avec des passages avec câbles ou l’on peu craindre des chutes de pierres car l’endroit est très fréquenté par les alpinistes puisqu’il s’agit d’une des 5 voie pour l’accès au Mont Blanc.
Arrivé à 200m du gite, petit problème il faut traverser une coulée de mélange neige glace et eau qui ruissèle, le tout en devers. Je me renseigne auprès d’une personne qualifié car je suis simplement en basket et évidemment je n’ai pas de crampons à glace. Cette personne à des airs de Dawa et me réponds que si je n’ai pas peur de glisser, il n’y a pas de difficulté et donc je rejoins le gite pour une pause de 20’ après 1h05 d’effort.
Le gite des têtes rousses vient d’être rénové avec du beau bois, beaucoup d’étrangers à l’intérieur de la salle, prix du coca 4€20, plus on monte plus c’est cher et ici nous sommes à 3167m. A nouveau je consulte la carte dans l’idée de rejoindre le prochain gite qui est celui de l’aiguille du gouter, peut être 2kms mais 600m D+, je renoncerai en pensant qu’il y a encore un petit glacier à traverser et qu’un casque ne serait pas de trop.
Le Mont Blanc me semble tout proche, surement pour une prochaine fois, j’apprends et ce n’est pas le moment, même si j’avais loué du matos, faire une telle ascension avant un ultra trail de cette mesure ne serai pas raisonnable. Retour au nid d’aigle par le même sentier ou il n’est pas rare du tout de trouver des bouquetins sur ma route, apparemment ils sont habitués à tout ce défilé, mais qu’est ce qu’ils mangent dans ce genre d’endroit ?
Petit détour de 2 kilomètres pour un point de vue au glacier de Bionnassay, c’est très grand cette force calme et assommant à la fois.
17h30 me revoilà au terminus du TMB, c’est complet, 2h00 d’attente pour embarqué à 19h40, je sympathise avec 2 alpinistes qui accepte de me reconduire à Chamonix en voiture, car je n’aurai plus de train à cette heure, ils connaissent bien La Réunion car ils sont venu fait le GRR en off en 2005.
21h00, je suis épuisé, une douche et je dévore un repas de salade, sardine, pates, jambon, fruits secs et un yaourt puis je coule dans les draps à 23h00.

22/08/08
7h00 Réveil et petit déj tranquille, café, biscuit aux céréales, fruit sec et une orange, je prendrai le train qu’à 9h30 pour aller aux Houches, 15’.
10h00 Séance du jour, une petite reco du parcours, Les Houches à Saint Gervais environ 16kms 850m D+ et 1000m D-, bonne sensations même si je ressens une petite fatigue me mes grimpées précédente. En descente je m’offre une pause de 20’ pour assister à des départs de parapente. Le temps et nuageux en altitude et l’air frais.
Puis je continu ma descente en étant le plus souple possible, traversée de Saint Gervais en marchant et ensuite il faut rejoindre Le Fayet ou se trouve la gare SNCF pour le retour à Chamonix. Pour cette portion j’empreinte un tracé balisé, il s’agit des 4 premiers kilomètres de la fameuse course, la montée du Nid d’Aigle, je suis à l’inverse du sens de la course, mais qu’est que ce tracé est exigeant et difficile ! Des montées casses pattes qui suivent des petites descentes très fortes.
14h00 retour à la case pour le déjeuner et après midi farniente devant les JO, sieste.
18h00, petite virée en ville ou je retrouve un dallon péi Fabrice Perianayagom et son pote Pascal, nous passerons la soirée ensemble dans leur chalet refuge autour d’une bonne gamelle de pates genre Bolognaise.
22h30 Retour à mon domicile pour un sommeil profond.

23/08/08
Réveil 7h00 et je traine jusqu’à 9h00 pour me décider à faire la reco du col du Bonhomme.
9h30, direction la gare de Chamonix pour rejoindre Saint Gervais par le train express du Mont Blanc et ensuite je ferai du stop pour aller aux Contamines, 8kms environs et en 10’ je suis transporté à mon point de départ.
11h00, me voilà parti pour ma reco configuration rando, sac 27l, change complet, bâtons, réchaud, repas et appareil photo. Le temps est nuageux dommage moi qui voulais découvrir cet environnement de jour, car pendant la course tout le monde passe de nuit. C’est partie par une petite marche active sur du plat dans un premier temps, Notre Dame de la Gorge et l’entrée dans une longue montée pour trouver les 2400m. Le sentier et large jusqu’à La Balme puis il devient mono trace, le temps se couvre de plus en plus à mon arrivée au refuge, je me couvre d’un vêtement technique manches longues et un coureur m’invite à rentrer dans cette cabane en bois. la pluie frappe le toit de ce refuge.
Les discutions et stratégies de course vont bon train avec une autre personne Italienne qui parle très bien le Français pendant que je prépare mon repas, une salade de thon mais, riz cantonais, chocolat et un thé. Le randonneur Italien quitte le refuge remplacé par une autre qui arrive en short et débardeur sous la pluie. Je resterai environ 1 heure au chaud avant de remettre le nez dehors sous une farine, je repars avec ce coureur en débardeur qui s’est bien couvert et qui m’à proposé bien gentiment de me reconduire à Chamonix avec sa voiture garée en bas.
16h00, environ me revoici dans mon studio et je repasserai la soirée avec mes deux dallons d’hier soir

24/08/08
Départ de Trient pour une reco des 30 derniers kilomètres du parcours, une très belle météo pour cette ballade configuration rando course avec une bonne pause déjeuner dans la descente sur Vallorcine puis faux plat montant pour le col des Montets, la Tête aux vents, Flégére et enfin Chamonix.

25/08/08 J-5
Fin des séances d’entrainements, repos, préparation du matériel et petites ballades en ville.

26/08/08 J-4
Ballade, lecture et repos

27/08/08 J-2
J’assiste au départ de la Petite Trotte à Léon, piscine 4 ou 5 longueurs crawl puis jacuzzi 10’, préparation de mes ravitaillements, sieste et film.

28/08/08 J-1
Piscine 4 ou 5 longueurs crawl puis jacuzzi 10’, retrait des dossards et rendez vous avec les potes du team Quechua pour un pot et la photo d’avant course.

29/08/08 J zéro
Vérification du matériel et des ravitos, films, lecture et sieste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://WWW.DENIV.FR
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: UTMB 2008 26h44   

Revenir en haut Aller en bas
 
UTMB 2008 26h44
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UTMB 2008] Karbone
» UTMB 2008
» [UTMB 2008] Thierry
» URGENT - cherche 4è pour LD Narbonne !
» Vidéo UTMB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Déniv :: Entraînements Club :: Les récits de vos sorties-
Sauter vers: